Mika Brageot

Données clés

Portrait

Mot du jour

L'an dernier, pour sa première saison en Master Class, Mika Brageot a médusé ses 13 concurrents. Fort de 24 points et de 4 participations au Round of 8 – un record pour une première saison chez les Masters – il passe à côté de son premier Final 4 pour 0,002 s contre Matt Hall. De quoi inciter le Français à pousser encore un peu plus fort en 2018 et viser le premier podium de sa carrière au sein de l'élite du Red Bull Air Race.

Pour autant, Mika a intégré ces Séries dès 2014 : le pilote originaire d'Aquitaine a participé 2 ans à la Challenger Class et a remporté la Challenger Cup avant de participer au tout premier programme d'accompagnement Master (Master Mentoring Program) du Red Bull Air Race. Fort de cette expérience et déjà médaillé d'or en voltige, Mika fait désormais partie des tout meilleurs du championnat du monde.

Né à Villeneuve-sur-Lot, Brageot prend sa première leçon de pilotage à 11 ans. À 21 ans, il est le plus jeune Français à piloter sur la scène internationale au sein de l'équipe de voltige tricolore. Il a depuis remporté 2 médailles d'or par équipe, ainsi que l'or, l'argent et le bronze par équipe et en individuel aux championnats du monde et d'Europe de voltige, et a également décroché plusieurs podiums en championnat de France. Par ailleurs instructeur de voltige et pilote de démonstration, il totalise plus de 3000 heures de vol.

D'abord admis en Challenger Class du Red Bull Air Race, Mika Brageot n'a qu'une hâte : continuer à développer ses compétences dans le cadre de cette belle nouvelle discipline. En 2 saisons, il comptabilise pas moins de 9 podiums, dont 4 victoires, et termine en apothéose en remportant la Challenger Cup 2015.

En 2016, Brageot inaugure une fois encore un nouveau concept du Red Bull Air Race : le Programme d'accompagnement Master. Restant hors compétition, le Français est intégré dans la Breitling Racing Team de l'ex-champion du monde Nigel Lamb et a même la chance de s'entraîner aux commandes de son MXS-R. Après le départ à la retraite de Lamb à la fin de la saison dernière, Brageot, déjà en possession de sa Superlicence Master Class, intègre la liste des prétendants au titre de champion du monde 2017 et impressionne instantanément.