Le champion de Challenger Cup revient sur sa victoire historique

Luke Czepiela nous parle du premier titre d'Air Race jamais remporté par un Polonais

Luke Czepiela, champion de Challenger

Cette Challenger Cup 2018 aura été inédite : première saison aux commandes de l'Edge 540 ; cest aussi la première année que les Challengers courent sur exactement les mêmes circuits à chaque étape du championnat ; e enfin, du jamais vu en Red Bull Air Race, le sacre d'un Polonais.

En arrivant à la finale de la saison, Luke Czepiela occupe la 2e place à égalité avec Kenny Chiang, derrière Florian Bergér, mais après une superbe victoire, Czepiela prend la tête du classement et remporte – après avoir été départagé au tie-break – la Challenger Cup. « On aurait tous pu gagner, confiait Czepiela après la course. Ça a été une saison de fou, avec énormément d'excellents pilotes et chacun des 5 finalistes aurait pu s'imposer. »

Le jour de la course, la météo contraint les pilotes de revoir leur approche du circuit, mais après des qualifications plus que moyennes, Czepiela semble tirer profit de ces nouvelles conditions, s'impose et remporte au moment où il le faut le course et le titre. « Pour être honnête, je ne m'attendais pas à gagner. Je n'ai pas piloté à fond à cause des conditions, expliquait Czepiela. Le circuit était très turbulent, je l'ai immédiatement senti, du coup j'ai essayé de gagner un maximum de points, mais pas la course. J'ai juste joué la sécurité et ça a payé. Ça n'aurait pas pu mieux tourner. »

En 2018, la Challenger Class a changé d'allure en installant ses pilotes aux commandes d'Edge 540 au lieu de ses anciens Extra 330LX, rendant cette compétition de 2nd rang encore plus compétitive. « Je pense pouvoir dire au nom de tous les Challengers que l'Edge est un pas énorme pour nous, on adore tous cet avion. Avec l'Extra on avait 10 secondes de retard sur les pilotes de Master Class, et là on n'en a plus que 3 ou 4. C'est un truc de dingue, on a l'impression de conduire un kart ! »

Maintenant, la grande question qui se pose pour tous les Challengers est de savoir qui montera en Master Class, et s'ils sont prêts pour cela. « Je suis toujours prêt et si l'occasion se présente, je la saisirai avec plaisir. Reste à savoir si elle se présentera, déclarait le Polonais. Il y a énormément de logistique derrière tout ça, mais j'espère que j'aurai cette chance un jour et que je pourrai rejoindre les Masters. »

Pour l'heure, Czepiela se délecte de son titre de champion de Challenger Cup 2018. « Je n'en reviens pas d'avoir gagné, je reste sans voix. C'est génial ! »