L'étoile de Bergér continue de briller

Florian Bergér revient sur son deuxième titre en Challenger Cup

Bergér en vol

La Challenger Class a été créée pour développer et affûter les compétences des pilotes en Air Racing, afin d'assurer l'avenir de ce sport et former les plus jeunes qui rêvent de devenir, un jour, champions du monde.

Florian Bergér rejoint les Séries en 2015 et impressionne quasi instantanément le Comité de course : 4e dès sa première course, le jeune Allemand intrigue. Il monte sur le podium à sa deuxième épreuve et termine sa première saison 5e du classement général.

En 2016 l'étoile de Bergér continue de briller, il entame la saison à la 3e place. Puis c'est sous la neige de Spielberg qu'il remporte la première victoire de sa carrière. Depuis on ne l'arrête plus et il remporte la Challenger Cup avec 2 points d'avance sur son grand rival et ami, Daniel Ryfa.

En 2017, hormis à Indianapolis où il est relégué à la 4e place, Bergér ne fait jamais moins bien que 2e. Mais en remportant la Challenger Cup pour la deuxième fois consécutive – une première dans ces Séries – il entre dans l'histoire. « Ça a été une super saison pour moi. Il n'y a pas une course où je ne suis pas monté sur le podium et ça fait 2 saisons d'affilée que je m'impose, commente Bergér. J'ai été déçu de ne pas pouvoir courir à Indianapolis, c'est un lieu magique du sport mécanique mais dans l'ensemble je suis super content de terminer au sommet. »
Maintenant, la grande question pour Bergér est de savoir s'il se voit devenir champion du monde Red Bull Air Race : « Mon rêve absolu est de monter en Master Class, j'y travaille chaque année et j'apprends toujours davantage, et cette année j'ai énormément progressé sur mes trajectoires. Après, le pas entre la Challenger et la Master Class est énorme », conclut-il.

L'avenir nous dira si Bergér accède à la Master Class, mais il est plutôt en bonne voie.