Le Red Bull Air Race rend hommage à Hannes Arch

Hannes à Spielberg

L'arrivée d'Hannes Arch dans le championnat du monde en 2007 a changé à jamais le monde du Red Bull Air Race.

Par sa volonté de gagner et sa détermination pour faire évoluer son avion afin de le rendre le plus compétitif possible, le jeune pilote autrichien a immédiatement marqué les séries.
Et il n'aura pas fallu longtemps à Arch pour marquer les séries de son empreinte. En 2008, dès sa 2e année, Arch remporte le championnat et ne concède que 2 courses sans podium, et s'inscrit à jamais dans l'histoire du Red Bull Air Race.

La saison suivante, il sait que tous les regards sont tournés vers lui. « Quand je défendais mon titre en 2009, j'ai dû apprendre à gérer cette pression, que j'ai toujours essayé d'apprivoiser pour l'exploiter de manière positive. »
Au cours de ses 6 saisons pleines en Red Bull Air Race, Arch a remporté 11 courses, ce qui fait de lui le 2e meilleur pilote, et hormis son début de saison il a toujours terminé dans le top 3. Dans ces séries, Arch se montrait toujours pugnace et courait pour gagner. « Hannes était un compétiteur hors pair que j'ai appris à apprécier et à respecter de plus en plus au fil des années, raconte Nigel Lamb, champion du monde 2014. Il était animé d'un très bon esprit et d'un amour contagieux pour la vie. Pour essayer de nous consoler de sa disparition, on se dit qu'au moins Hannes se trouvait dans ses chères montagnes autrichiennes, aux commandes d'un appareil et en train de faire ce qu'il adorait. Son esprit de compétition mais surtout son amitié vont beaucoup nous manquer.

Bien qu'il ait parcouru toute la planète, l'Autriche était restée la mère patrie d'Arch et c'était là qu'il se ressourçait le mieux : « Chez moi, je peux me retirer. Et chez moi, c'est vraiment en Autriche, à Salzbourg et surtout dans la région de Styrie, où j'ai grandi. Mais le truc c'est qu'en fait je ne suis jamais vraiment chez moi, donc je me réfugie dans mon for intérieur et c'est pour ça que dès que j'ai du temps libre je fais du sport : je pars en montagne, je grimpe et je passe beaucoup de temps dans la nature, parce que c'est là que je me sens chez moi » expliquait Arch lors d'une interview.

Hannes Arch, une carrière en Red Bull Air Race 


Le décès d'Arch a provoqué une onde de choc dans l'ensemble de la communauté sportive. Pete McLeod, son ami dans la vie et concurrent dans les airs, commente : « Aujourd'hui, j'ai envie de profiter des gens et de me concentrer sur ce qui compte dans la vie et sur ce qui nous fait sourire... Parce que c'est ce qu'Hannes Arch ferait. Prends soin de toi Hannes et on te promet de continuer à sourire, à faire attention et à vivre au max. On ne t'oubliera jamais. »

Dans les hangars, Arch était vénéré et discutait sans cesse avec les autres pilotes. Il avait aussi à cœur de conseiller les athlètes de la Challenger Class. « J'ai grandi en regardant Hannes courir et j'adorais son style, il avait cette faculté de pousser au max sans jamais aller trop loin pour s'imposer. Il avait aussi cette façon unique d'aborder les gens, explique Kevin Coleman, qui participe à sa toute première saison en Challenger Cup. À chaque course, Hannes venait me voir pour discuter, soit de la course, soit de tout autre chose, ou juste pour plaisanter un peu. C'était génial de piloter dans toute l'Europe avec Pete McLeod et Hannes il y a quelques semaines. Déjà à l'époque je trouvais que c'était vraiment cool, mais là ça prend encore plus de sens. Au début j'appréciais Hannes en tant que compétiteur, mais au final c'est à l'homme que je me suis attaché », raconte Coleman.

Arch va manquer à l'ensemble de la famille Red Bull Air Race. Il se trouvait toujours très chanceux de pouvoir vivre la vie qui était la sienne. Lors d'une récente interview, il disait : « Si je regarde en arrière, ça a vraiment été génial, j'ai pu faire tellement de choses. Je suis vraiment chanceux parce que je suis libre, parce que je peux faire tout ce que je veux. »

Au revoir Hannes.

Hannes Arch 1967-2016