Journée chaotique à Chiba mais les équipes restent optimistes

Les vents jouent les trouble-fêtes à Chiba

Bonhomme a pu effectuer le vol d'étalonnage

Reclus dans leurs hangars et privés du moindre essai sur le track de Chiba 2017, les pilotes de Master Class du Red Bull Air Race restent positifs.

Aujourd'hui (vendredi), les sessions d'essais libres ont été annulées à cause des vents violents qui balayaient l'aérodrome. Dans son communiqué, le Directeur de course Jim DiMattéo déclare : « Les conditions actuelles nous contraignent d'annuler les sessions d'essais libres de ce vendredi. La puissance et le sens du vent empêchent les pilotes de décoller. Nous avons attendu tout l'après-midi qu'une fenêtre se dessine mais nous n'avons pu maintenir que le vol d'étalonnage. La sécurité du Red Bull Air Race reste la priorité absolue. »

Paul Bonhomme a pu tester l'ensemble des équipements de chronométrage lors du traditionnel vol d'étalonnage qui a lieu la veille des vols officiels, mais il a alors été estimé qu'il n'était pas raisonnable de poursuivre avec les essais libres.

Boostés par les milliers de fans qui viennent assister aux courses, les pilotes adorent voler au Japon, et bien qu'ils n'aient pu tester le circuit, tous sont restés positifs. Après l'annonce de l'annulation des essais, le champion du monde en titre Matthias Dolderer, de particulièrement bonne humeur, déclarait : « Ce n'est pas grave, ça a été un peu chaotique mais s'il y a trop de vent le Comité de course a raison d'annuler les sessions de vol. La compétition va être intéressante. De fait, de l'intérieur du cockpit ça va être très différent du papier et des photos, mais on est prêts. C'est un circuit très intéressant, ça me va bien. Ça me fait un peu penser à un grand slalom dans la forêt. »

Face aux difficultés rencontrées à Chiba, chaque seconde en vol comptera. « Ce n'est pas bien grave qu'on n'ait pas volé aujourd'hui, commente Martin Sonka, leader actuel du championnat. J'attends toujours avec impatience la course d'après, donc c'est cool d'être enfin là. On a énormément analysé le track. Il est hyper technique et le vent est tellement tournant que la trajectoire peut changer du tout au tout en un instant. Mais on a paré à toute éventualité. Ce tracé a l'air intéressant, et on sera prêts », ajoute le Tchèque.

.

Aux commandes de son nouvel avion, Matt Hall aurait lui bien besoin de passer du temps en vol, et l'Australien s'est montré un peu dépité de l'annulation des sessions d'aujourd'hui. « C'est décevant. On vient de super loin et on n'attend qu'une chose, courir. Surtout moi. J'ai seulement 12 heures de vol avec cet avion et là il faut vraiment que je m'y remette. Chaque minute compte énormément pour moi à ce stade », confie-t-il.

Il semble que la météo s'améliore demain pour les sessions d'essais libres et les qualifications. Ne loupez pas une seconde des épreuves et cliquez ICI !