10 grands moments de 2018

Dernier coup d'œil sur l'une des plus grandes saisons de l'histoire du Red Bull Air Race

Sonka en route pour le titre

Avec 14 pilotes et 8 courses disputées sur 3 continents, pas facile de sélectionner seulement 10 moments clés du championnat 2018, mais ceux-là resteront inoubliables.

1) Goulian crée la surprise à l'ouverture de la saison : Première épreuve d'Abou Dhabi, l'Américain Michael Goulian affronte le champion du monde en titre Yoshihide Muroya en Final 4 et remporte sa première victoire depuis 2009. Ce ne sera pas la dernière de cette saison d'exception.

ar_ae_goul_bg_8885.jpg

2) Grande première du Red Bull Air Race en France : Canne déroule le tapis rouge sur la Croisette, et l'action est au rendez-vous. Au terme d'une session de qualifications particulièrement disputée et après plusieurs records du tour, l'Australien Matt Hall efface le champion du monde 2016 Matthias Dolderer pour 0,072 s et remporte la course.

ar_fr_hall_jm_57810.jpg

3) Pour Sonka, 2018 commence par quelques pépins : Après avoir terminé 2e du championnat du monde 2017, le Tchèque aborde 2018 grand favori... mais il se fait disqualifier de l'épreuve inaugurale d'Abou Dhabi pour faute technique et, stupéfaction, subit le même sort quelques semaines plus tard à Cannes. Pour décrocher la couronne, il reviendra de très loin.

ar_fr_sonk_pv_8377.jpg

4) Muroya passe à côté de sa course à domicile : Le Japonais arrive à Chiba pour décrocher une troisième victoire à domicile, inédit. Après avoir terminé 3e des qualifications, son équipe prend un gros risque et change la queue de son avion quelques heures avant la course. Les fans assistent médusés à la déconfiture de leur champion, qui termine dernier.

ar_jp_muro_jm_5103.jpg

5) Hall revient dans la course : L'Australien, déjà vice-champion du monde 2015 et 2016, n'a d'autre choix que de changer d'avion et doit se contenter d'une saison 2017 de « reconstruction ». Il confirme son retour au plus haut niveau en remportant coup sur coup les épreuves de Cannes et Chiba, et restera dans la course pour le titre jusqu'au dernier run de 2018.

ar_jp_hall_bg_3603.jpg

6) Sonka remporte la toute première course de Wiener Neustadt avec un triplé : Le tout premier Red Bull Air Race avait été organisé en Autriche en 2003. Pour ajouter encore un peu de féérie à la toute nouvelle étape autrichienne de Wiener Neustadt, Sonka efface ses soucis de début de saison en enchaînant 3 victoires d'affilée, exploit qu'il est le quatrième pilote de l'histoire à réaliser.

ar_at_sonk_bg_7748.jpg

7) Goulian embrasse les briques d'Indianapolis : Alors que Sonka semble imbattable, Goulian – après avoir passé le barrage du Round of 14 en tant que perdant le plus rapide – l'arrête dans sa lancée en remportant l'épreuve disputée dans le ciel de l'Indianapolis Motor Speedway. Résultat, la finale de Fort Worth se joue entre les États-Unis, la République tchèque et l'Australie.

ar_us_goul_jm_1115.jpg

8) Avec l'arrivée d'une nouvelle génération de pilotes, de nouvelles rivalités apparaissent : Les deux derniers arrivés de Master Class – le Français Mika Brageot (2017) et Ben Murphy (2018) – dépassent toutes les attentes : Brageot monte sur son premier podium et termine le championnat 4e, tandis que Murphy s'invite à deux reprises au Final 4 et termine la saison à la 7e place. Ces deux-là n'auront pas perdu de temps pour se mesurer aux leaders, une belle rivalité en perspective.

img_20181220_114209.jpg

9) Les grands noms de la discipline connaissent des hauts et des bas : Certaines stars du Red Bull Air Race ont connu une saison en dents de scie. Muroya oscille de la 14e à la 2e place, tandis que l'Américain Kirby Chambliss, ancien champion du monde, ira de la 3e à la 13e place. Malgré un début de saison entaché par de gros soucis mécaniques, Nicolas Ivanoff parvient à s'offrir un podium en fin de championnat, et Dolderer, pourtant malade en milieu de saison, devient le premier pilote à remporter à deux reprises le DHL Fastest Lap Trophy.

ar_at_dold_bg_7036.jpg

10) Sonka offre son premier titre mondial à la République tchèque : Les fans tchèques, particulièrement fidèles et enthousiastes, se sont vus récompensés lorsque leur champion devançait ses rivaux lors de la grande finale, reléguant de nouveau Hall à la 2e place et Goulian à la 3e. Un premier titre mondial « de rêve », mais Sonka et son équipe se sont vite remis au travail pour préparer 2019.

ar_tx_award_pv_9503.jpg

Pour revoir plus d'action, regardez la vidéo des grands moments de 2018 ICI.