Czepiela : ça fait quoi d'être champion ?

Dernières nouvelles du nouveau champion de course aérienne polonais

Czepiela champion

Voilà déjà 2 mois que Luke Czepiela s'est inscrit dans les livres d'histoire du sport mécanique en gagnant la Challenger Cup du Red Bull Air Race 2018 et en devenant le premier Polonais à remporter un titre dans cette discipline. À l'aube de cette nouvelle année, le tout nouveau champion se confie sur l'impact que cela a eu sur sa vie, et anticipe la campagne 2019.

Czepiela, par ailleurs commandant de bord sur Airbus A320 et pilote de démonstration de renom, rejoint la deuxième division du Red Bull Air Race en 2014. Après une pause de 1 an il cravache dur en 2016, 2017 et 2018 pour progresser et se donner un maximum de chances de remporter la Challenger Cup. Fin 2018, le Polonais vole la vedette au double champion allemand Florian Bergér pour seulement 0,052 s, mais il devra attendre un peu pour comprendre le véritable impact de cette victoire.

« Il m'a fallu quelques semaines pour ressentir vraiment les choses, et c'est un truc de dingue. En Décembre j'ai passé une semaine à Miami avec d'autres athlètes Red Bull polonais. On s'est bien détendus et en fait c'est là que j'ai réalisé », explique Czepiela.

Le pilote, qui adore l'outdoor et s'entraîne dès qu'il peut en pleine nature, poursuit : « J'ai aussi beaucoup marché dans les Tatras polonaises et j'ai enfin pu, après 3 ans, skier un peu. Mes 3 dernières saisons ont été très prises par la course, par mon métier de pilote de ligne et par les shows aériens, du coup là je trouve un meilleur équilibre et je me fais bien plus plaisir. »

Après, l'exploit de Czepiela le contrait d'accorder davantage de temps aux médias, que ce soit pour des interviews à la radio ou dans les journaux, voire même sur l'une des plus grandes chaînes télévisées polonaises qui en a fait un long portrait. Bien que le Red Bull Air Race se soit déjà arrêté en Pologne – dans la superbe station de Gdynia en 2014 – avec plus de 130 000 spectateurs, Czepiela estime que son sport n'est pas encore assez connu chez lui. « J'espère que cela changera cette année quand je gagnerai de nouveau », dit-il en souriant. Dans sa compagnie aérienne, on le reconnait déjà davantage qu'avant.

« Lorsque le personnel de cabine nous présente et annonce que c'est le capitaine Czepiela qui les accueille à bord, de nombreux passagers demandent si c'est moi et viennent prendre une photo après l'atterrissage », reconnaît-il modestement.

Le pilote admet cependant qu'avec cette compétition de Challenger Class toujours plus serrée, il ne sera pas évident de défendre son titre.

« C'est bien plus facile d'être poursuivant que poursuivi, je pense qu'on a davantage les crocs », explique-t-il. Mais il a clairement hâte d'attaquer cette nouvelle saison : « Mes collègues de Challenger Class me manquent déjà, on est très proches et je suis vraiment impatient de courir de nouveau », confie Czepiela. Et comme pour nous mettre l'eau à la bouche sur ce qui pourrait suivre, il conclut, « Mon premier objectif est d'être régulier et sur le podium à chaque course, voire mieux, sur la plus haute marche ! »