Kevin Coleman

Données clés

Portrait

Mot du jour

Kevin Coleman apparaît au grand jour dès sa première saison de Challenger Cup, où il décroche trois 2e places et une victoire, grâce à quoi il termine 3e au général.

Non content d'être le premier Américain à participer en Challenger Cup, Coleman est aussi un des plus jeunes pilotes de ces Séries. Coleman débute les shows aériens à l'âge de 18 ans et gagne sa place au sein de l'équipe américaine de voltige aérienne – catégorie Advanced – qui participe au championnat du monde de voltige aérienne FAI. Son entrée en compétition va lui permettre d'ajouter une nouvelle corde à son arc déjà bien fourni.

Originaire de Louisiane, la famille de Coleman est habituée des shows aériens ; Kevin assiste d'ailleurs aux performances de son père alors qu'il n'a que quelques semaines. Il prend ses premières leçons de voltige aérienne dès l'âge de 10 ans sous l'égide de Marion Cole, légende de l'aviation américaine, et icône de la voltige aérienne Coleman vole en solo le jour de ses 16 ans aux commandes d'un Cessna 150 puis d'un Super Decathlon de 180 chevaux. 2 ans après avoir obtenu sa licence de pilote privé, il décroche sa licence de pilote commercial. Il travaille comme technicien d'aéronefs tout en passant un bachelor de gestion de l'aviation à l'université Louisiana Tech University, puis débute rapidement sa carrière d'aviateur à plein temps.

Coleman se distingue en terminant meilleur débutant au championnat de voltige aérienne des États-Unis en 2007. L'année d'après, il décroche même la 3e place de l'épreuve. Il participe à de nombreuses démonstrations aériennes à travers les États-Unis, et est aussi pilote privé, en plus de sa carrière dans les compétitions de voltige, sans oublier son entrée dans le monde de la course. Jusqu'à présent, Coleman a accumulé près de 1600 heures de vol. Quand il n'est pas dans les airs, il se consacre à sa passion : la bourse d'étude Marion Cole qu'il a lui-même créée afin d'aider les jeunes qui s'intéressent à l'aviation.

Quand on lui demande ce qu'il pense de son entrée en Red Bull Air Race, Coleman de répondre : « J'ai grandi en me nourrissant du Red Bull Air Race. En 2003, quand l'aventure a débuté, j'avais 13 ans, et je suis tombé raide dingue du concept. À partir de ce moment, j'ai toujours dit que je souhaitais devenir un pilote Red Bull Air Race, et aujourd'hui c'est le cas. C'est vraiment un rêve de môme qui se réalise. »