Dream team : mode d'emploi

Comment le Matt Hall Racing s'est construit une équipe de vainqueur

« Je rêve de devenir champion du monde », confie Matt Hall, qui court après cet objectif depuis ses débuts en Red Bull Air Race en 2009.

À en croire ses trois 2e places au classement général ces quatre dernières saisons, le Matt Hall Racing n'est plus très loin de transformer l'essai. Mais comme dans tout sport mécanique, pour réussir il faut une équipe top-niveau, et en 2019 Hall s'est entouré des mêmes qui lui ont permis de s'approcher à 3 dixièmes de secondes du titre l'an dernier. En tant que pilote, Hall est sous le feu des projecteurs, mais en coulisse, son équipe travaille aussi dur que lui…

Voici les membres clés qui se trouveront dans chaque hangar du Red Bull Air Race, illustrés par le Matt Hall Racing australien :

Technicien : Le technicien s'assure que l'avion fonctionne de manière optimale et sûre. Il monte (et démonte) également l'appareil à chaque étape, s'occupe du moteur entre chaque manche, réalise des contrôles attentifs mais rapides lorsque le pilote dépasse le facteur de charge autorisé et effectue des réparations au débotté. Ce sont aussi les techniciens qui suggèrent les modifications à apporter à l'avion et qui s'efforcent de les mettre en œuvre. Quand il intègre le team en 2018, David Finch, technicien du Matt Hall Racing, a plus de 20 ans d'expérience dans l'aviation.

Tacticien : Le tacticien travaille main dans la main avec le pilote pour trouver et tester les meilleures trajectoires en vol, quelles que soient les conditions. Les tacticiens mettent au point des systèmes d'analyse de données et des simulateurs, mais ils suggèrent des trajectoires et des stratégies dans un « langage » que le pilote comprend. Il s'avère que de nombreux tacticiens sont eux-mêmes pilotes. Peter Wezenbeek, tacticien de Matt Hall depuis 2014, est pilote, expert en ingénierie et en acquisition et gestion de données, et a par ailleurs contribué aux titres de champion du monde de Formule 1 de Fernando Alonso avec Renault.

Coordinateur d'équipe : « On compare parfois le TC (Team Coordinator) à un canard, confie Andrew Musgrove, coordinateur du Matt Hall Racing depuis 2017. Tu pédales comme un fou sous l'eau, alors qu'en surface tout a l'air calme. » Les coordinateurs sont le ciment de l'équipe, ils s'occupent de tout, de la logistique aux demandes des médias en passant par la gestion de toutes les distractions possibles et imaginables – avec calme et efficacité – pour que les membres de l'équipe puissent se concentrer sur leur travail. Ancien compétiteur, Musgrove possède une grande expertise en relations publiques et en communication. Pour reprendre l'analogie avec le canard, pour ce qui concerne le TC, « Si l'équipe a l'impression qu'on ne fait pas grand-chose, c'est qu'on a bien fait notre boulot. »

Lorsqu'une équipe travaille harmonieusement, ses efforts peuvent produire d'excellents résultats... et faciliter les moments difficiles. Malgré les problèmes moteur rencontrés lors de la première épreuve de 2019, le Matt Hall Racing parvenait à se hisser à la 5e place. « Si pendant la semaine de course vous arrivez à garder les tâches courantes sous contrôle, cela vous laisse le temps et la possibilité de traiter comme il faut les imprévus, explique Finch. Pour nous, c'est important que chaque membre de l'équipe sache quoi faire en cas de situation critique. C'est Matt qui a la tâche la moins facile, c'est normal qu'il veuille passer du temps dans le hangar pour résoudre les problèmes. Mais quand on bosse tard le soir, c'est au détriment de sa forme pour les courses, donc dans ce genre de situation son rôle est de se mettre en retrait, de se concentrer sur la tâche qui lui revient et de sortir de beaux chronos. »

Et Finch de conclure : « Ce que Matt peut faire c'est travailler avec Pete et moi pour nous décrire le comportement de l'avion en vol, et après c'est à nous de comparer ça avec nos données pour trouver ce qu'on peut améliorer. Nos problèmes moteur d'Abou Dhabi ont entraîné de longues journées de travail, mais c'est la course. C'est hyper serré et on n'a pas d'autre choix que de nous investir à fond. Quand on signe pour travailler au sein d'une équipe de course, on signe pour les bons comme pour les mauvais moments. Ça fait partie du job. »

Articles connexes
Related Pilots
Master Class Master Class

Matt
Hall

 Australia AUS
CLASSEMENT ACTUEL Classement
1
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
1
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
2