Goulian : un objectif, gagner en Russie

Après avoir déjà fait 2e et 3e à Kazan, Michael Goulian veut la victoire

Depuis la course d'Abou Dhabi 2018, Michael Goulian n'a jamais été aussi performant, avec des prémices dès Kazan 2017. 

Et pour cause, la première course en Russie avait permis à l'Américain de monter sur son premier podium depuis 2009. Il était alors 3e derrière Pete McLeod et Kirby Chambliss, ce qui avait fait trois Nord-Américains dans le trio de tête. 

2018 restera inoubliable pour Goulian, avec 2 victoires et une 3e place au général. Sans oublier une superbe 2e place à Kazan. Mais cette année, il vise un cran plus haut. « En gros l'idée est de terminer premiers. On a déjà fait 2 et 3, donc on va laisser ces places-là aux copains et nous on va rentrer à la maison avec la coupe », plaisante Goulian.

Maintenant, Goulian a beau viser la plus haute marche, lui et son équipe n'ont pas vraiment pu se préparer de manière optimale pour la course russe. « On fait partie de ces équipes qui n'ont pas eu la chance d'avoir accès à notre avion depuis Abou Dhabi, explique-t-il. « Il est dans un caisson depuis février et on arrive ici moins affûtés – c'est le pilote de course qui parle – qu'avant. Mais je me suis vite remis dans le rythme aux essais et à la fin du premier jour j'avais retrouvé mes marques dans mon avion.  Et puis on a eu un petit pépin technique avec l'avion, ce qui nous a empêchés d'attaquer direct, mais là j'ai l'impression qu'on est aussi bien préparés pour cette course que pour les précédentes, » ajoute Goulian. 

Avec les essais libres qui commencent aujourd'hui, le Team 99 sait où il peut faire la différence et ajouter une récompense à sa collection. « Si j'arrive à négocier ma VTM comme je le veux et que l'avion suit, on pourrait avoir une belle avance sur la ligne d'arrivée », conclut Goulian. 

 

 

 

Race
Articles connexes