Hall : au bout du chemin, le titre

Tout vient à point à qui sait attendre

L'Australien Matt Hall – déjà vice-champion du monde à trois reprises – aura dû attendre le dernier run de l'ultime course du championnat du monde Red Bull Air Race pour monter enfin sur la plus haute marche.

La pression pouvait difficilement être plus intense. Triple dauphin du championnat du monde et une fois 3e, Hall aborde la finale de la saison 2019 de Chiba, au Japon, 2e du classement général, sachant que c'est la fin des Séries. C'est maintenant ou jamais. Et pour combler le tout, un typhon menace de faire annuler l'épreuve et de le priver, une nouvelle fois, du Graal.

« Je suis déjà passé par là, mais là la pression était maximale parce que c'était ma dernière chance », explique l'ancien lieutenant-colonel de la Royal Australian Air Force. « J'essayais de me la jouer cool, mais au fond je faisais un gros travail mental pour gérer. »

Hall montre son goût pour la victoire dès sa première saison, en 2009, en décrochant le premier podium jamais remporté par un Australien. Jamais aucun rookie n'avait fait aussi bien. En 2015, Hall est le seul à pouvoir rivaliser avec la légende britannique, Paul Bonhomme. Il remporte même la finale de la saison, mais passe à côté du titre pour 5 points. L'année suivante, il surmonte des problèmes de dos et défie un Matthias Dolderer super-dominant. Mais l'Allemand est un sérieux candidat et Hall doit de nouveau se contenter de la 2e place.

Son MXS-R rencontre ensuite des problèmes techniques, poussant le pilote à le troquer contre un Edge 540 et le contraignant à tout reprendre à zéro en 2017. Le Japonais Yoshihide Muroya remporte le titre, suivi du Tchèque Martin Sonka, Hall prend la 6e place.

En 2018, Hall s'entoure de David Finch (Technicien), Peter Wezenbeek (Tacticien) et Andrew Musgrove (Coordinateur d'équipe), tous sous le signe de The One, et enchaîne les victoires pour atteindre pour la première fois le sommet du tableau. « Je suis bien meilleur attaquant que défenseur... on verra bien en fin de saison où on en est », avait-il annoncé. Le jour de la finale, Hall est de nouveau à l'attaque, et au terme d'une dernière manche haletante, il cède le titre à Sonka pour trois dixièmes de seconde.

Début 2019, Hall avait déclaré : « Devenir champion du monde, c'est un rêve, pas un but. Je ne pense pas qu'il faille se donner un délai pour réaliser ses rêves. » Des problèmes moteur relèguent l'équipe à la 5e place à l'ouverture de la saison puis, quand on apprend que le Red Bull Air Race ne sera pas reconduit après 2019, Hall sait que le temps lui est compté, qu'il le veuille ou non. Muroya remporte les courses 1 et 2 et Hall la 3, mais en arrivant à Chiba, c'est Sonka qui mène au classement général. Le Tchèque commence par augmenter son avance en remportant les qualifications.

Le vent et la pluie ont beau alterner sur le circuit, le coup de tonnerre vient d'ailleurs. Muroya perd son premier duel, tout comme Sonka, qui, contre toute attente, tire trop de G et s'incline. Le titre est à portée de main de Hall... jusqu'à ce que Muroya soit repêché comme perdant le plus rapide. Les deux adversaires se retrouvent en Final 4. « Émotionnellement, c'était dur, se souvient Hall. Je me disais, "Mais quand est-ce que ça va finir ?" » 

Hall doit absolument terminer dans les 3 premiers pour remporter le titre, et le Canadien Pete McLeod lui offre la victoire sur un plateau en enchaînant les pénalités, dont un pylône. Muroya ne commet pas d'erreurs, tout comme l'Américain Kirby Chambliss, un peu plus lent que le Japonais. Hall décolle le dernier. « Pete [Wezenbeek] a passé sa tête dans ma verrière juste avant que j'y aille et m'a dit que Pete s'était pris un pylône », se souvient Hall. Musgrove revérifie rapidement le classement et confirme qu'il lui suffit d'être 3e pour être sacré. « Je me suis lancé, en me disant "Il suffit que je ne commette aucune erreur et je peux devenir champion du monde. »

Il poursuit : « Je n'étais pas nerveux. Je visais un chrono d'une minute, et c'est exactement ce que j'ai fait. Jimmy [Jim DiMatteo, Directeur de course] a mis longtemps avant d'annoncer mon temps et j'ai dû attendre en me demandant si je m'étais pris une pénalité sans m'en rendre compte. Ou est-ce que Pete avait fait un temps net de 56 s, et je venais de perdre le championnat ? » 

Quand DiMatteo annonce à Hall qu'il est 3e, le pilote sait que son rêve vient de se réaliser. « J'avais peur de devenir le plus grand 2e de tous les temps, mais non, je passe enfin 1er, ça fait un bien fou », reconnaît Hall.

Et le pilote est particulièrement heureux de réaliser son rêve devant les 98 000 spectateurs de Chiba. Il explique : « Après l’Australie, le Japon est le meilleur endroit pour moi, parce qu'on y est très suivis, et énormément d'Australiens sont venus pour cette course, avec toute ma famille. Pendant les épreuves, tu ne vois pas le monde, mais quand j'ai appris que j'étais champion, j'ai demandé l'autorisation de survoler le circuit. C'était la première fois que je regardais la foule, c'était absolument spectaculaire. » 

Pendant que les pylônes commencent à être démontés, Hall, ému, continue de répondre aux questions. « Ça fait du bien d'être le meilleur au monde de quelque chose, dit-il. C'est toujours nous qui avons talonné les leaders, et monter à cinq reprises sur le podium sans jamais remporter un titre, je ne m'en serais pas remis. Je peux enfin dire "Je suis champion du monde". »

Race
Articles connexes
Related Pilots
Master Class Master Class

Matt
Hall

 Australia AUS
CLASSEMENT ACTUEL Classement
1
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
1
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
2
Master Class Master Class

Yoshihide
Muroya

 Japan JPN
CLASSEMENT ACTUEL Classement
2
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
3
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
5
Master Class Master Class

Martin
Šonka

 Czechia CZE
CLASSEMENT ACTUEL Classement
3
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
0
Nb de saisons Nb de saisons
6
Classement dernière saison Classement précédent
1
Master Class Master Class

Matthias
Dolderer

 Germany GER
CLASSEMENT ACTUEL Classement
14
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
0
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
12