Un deuxième titre d'affilée ? Chaud !

Un seul pilote a jusqu'ici réussi à conserver son titre... Et si Sonka faisait de même ?

De mémoire de championnat du monde Red Bull Air Race, un seul pilote a jamais réussi à enchaîner deux sacres, mais la star tchèque Martin Sonka pourrait bien être le second. Pour cela, il va devoir gérer son stress et contenir ses deux plus grands rivaux.

Sonka remporte son premier titre, une première pour la République tchèque, lors de la finale 2018, avec tout juste 0,304 s d'avance. Aujourd'hui, alors qu'il ne reste plus qu'une seule course cette saison, il est en tête avec 4 points d'avance. Hésitant à commenter la probabilité de soulever une seconde fois le trophée, il reconnait à mi-mots, « Ce serait génial, mais je ne veux pas parler du fait de devenir double champion du monde… » 

Maintenant, la retenue de Sonka est compréhensible. Depuis le début du Red Bull Air Race en 2003, un seul homme – Paul Bonhomme – est parvenu à s'imposer deux fois de suite. D'autres ont bien essayé, s'en sont approché, mais la pression semble trop intense. 

Peter Besenyei, légende vivante de l'Air Race, avait remporté la saison inaugurale en 2003, puis était arrivé 2e en 2004, 2005 et 2006, sans jamais réussir à s'imposer de nouveau. L'Américain Kirby Chambliss est lui aussi passé tout près en remportant un premier titre en 2004, puis en retombant à la 3e place l'année suivante. Il revient en 2006 pour décrocher un nouveau sacre, mais en 2007 il ne fait pas mieux que 4e. Pour Chambliss, la clé réside dans la régularité, mais l'équipe joue elle aussi un rôle crucial. « C'est clair que c'est top de rester dans le groove,mais je pense qu'il faut aussi savoir trouver le bon ton à chaque nouvelle saison. Il faut juste garder au fond de soi la conviction qu'on en est capable », confie-t-il.

Son compatriote Mike Mangold connaît à peu près le même sort : vainqueur en 2005 et 2007, il ne fait que 3e en 2006 puis 4e en 2008, année du sacre de l'Autrichien Hannes Arch. Si Arch restera au contact du podium jusqu'à la fin de sa carrière, il enchaîne avec trois 2e puis deux 3e places.

Vient ensuite Bonhomme. Le Britannique manque de très peu le titre en 2007 et 2008, mais finit par s'imposer en 2009. Son triomphe est suivi par un second titre historique l'année d'après, offrant à l'as britannique le statut unique de seul pilote de l'histoire du Red Bull Air Race à avoir été sacré champion du monde deux années de suite. De son propre aveu, cet exploit a été possible grâce à sa capacité à « remettre les compteurs à zéro. Au 1er janvier 2010, on a mis de côté ce qui s'était passé en 2009 et on est repartis du début. » 

Après une pause de 3 ans, Nigel Lamb est couronné champion du monde 2014. Mais 2015 sera de nouveau pour Bonhomme, qui se retirera après ce 3e titre.

En 2016, c'est Matthias Dolderer qui est au sommet. L'Allemand survole le championnat et décroche son titre une course avant la fin de la compétition mais, comme Lamb, la saison suivante ne sera pas aussi bonne, il terminera 7e. « C'est clair qu'on a plus de pression, on se la met, l'équipe nous la met, nos partenaires, les médias, même les amis et les fans, tout le monde nous colle la pression », souligne Dolderer. « Si tu n'es pas bon dès les premières courses, au lieu de te féliciter d'avoir accédé au Final 4 ou d'avoir terminé 2e ou3e, tout le monde te dit que tu es en train de perdre. Les attentes sont beaucoup plus élevées. » Et l'Allemand de poursuivre : « Et après, comment se reconcentrer ? Il faut repartir de zéro à chaque nouvelle saison parce que les cartes sont complètement redistribuées. Rien n'est jamais sûr et tous les pilotes s'améliorent. Les temps sont très serrés. »

Tandis que Dolderer lutte en 2017, Yoshihide Muroya brille et remporte le championnat après avoir gagné 4 courses sur 8. Mais une fois encore, la saison suivante le Japonais n'obtient que deux 2e places et termine la saison 5e du général, s'inclinant devant Sonka. Cette année, en 2019, le Japonais semble avoir retrouvé sa rage de vaincre.

Pas surprenant dans ces circonstances que le Tchèque, malgré son avantage de 4 points, reste prudent avant de crier victoire. On se souvient qu'en 2017 il avait abordé la finale avec 4 points d'avance sur Muroya, qui l'avait coiffé au poteau et remporté le titre. Pour l'heure, celui qui accuse 4 points de retard sur Sonka et est 2e au général, c'est l'Australien Matt Hall qui, après avoir déjà fait trois fois 2e mondial, est particulièrement avide de victoire. De son côté Muroya est à 10 points du leader mais reste bel et bien en lice pour le titre. Les trois rivaux savent notamment que depuis cette année des points sont à gagner lors des qualifications, permettant ainsi d'augmenter ou de réduire l'écart avant le jour de la course.

Bien que particulièrement brillant, Sonka n'a pour l'instant remporté aucune course cette saison et lors de la dernière étape, en juillet sur le lac Balaton en Hongrie, il a même percuté son premier pylône depuis la finale de 2017, erreur peu commune de sa part. La pression gagnerait-elle le champion en titre ?

« C'est bien d'être en tête, mais ce ne sont que 4 points et il en reste 28 à prendre, donc il faut rester bien concentrés pour la prochaine course », explique Sonka pragmatique. Mais il admet que ce serait extraordinaire de conserver son titre et de rejoindre le cercle très fermé de Paul Bonhomme. « Ce serait génial et superbe, mais ça reste en arrière-plan, confie Sonka. Je me contente de me concentrer sur mon pilotage. »

Il reste des billets pour la finale de Chiba les 7-8 septembre. Prenez les vôtres  ICI pour voir si Sonka parvient à remporter un second titre d'affilée !

 

Articles connexes
Related Pilots
Master Class Master Class

Martin
Šonka

 Czechia CZE
CLASSEMENT ACTUEL Classement
3
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
0
Nb de saisons Nb de saisons
6
Classement dernière saison Classement précédent
1
Master Class Master Class

Yoshihide
Muroya

 Japan JPN
CLASSEMENT ACTUEL Classement
2
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
3
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
5
Master Class Master Class

Matthias
Dolderer

 Germany GER
CLASSEMENT ACTUEL Classement
14
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
0
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
12
Master Class Master Class

Matt
Hall

 Australia AUS
CLASSEMENT ACTUEL Classement
1
Nb de victoires cette saison Nb de courses gagnées
1
Nb de saisons Nb de saisons
7
Classement dernière saison Classement précédent
2