Dream team : mode d'emploi

« Je rêve de devenir champion du monde », confie Matt Hall, qui court après cet objectif depuis ses débuts en Red Bull Air Race en 2009.

Courir au-dessus de l'eau, un défi en soi

« La plupart de nos défis sont liés à la nature », explique Marko van Es, Responsable des circuits, chargé avec sa collègue Ivanka Kösters de diriger leur mise en place à chaque étape. Et depuis qu'il travaille pour ces séries (2005), il en a vu quelques-uns. « À Londres on avait à faire à une marée de 7 m toutes les 6 heures, un cyclone tropical au Japon et la plus grosse tempête de ces 40 dernières années à Abou Dhabi, se souvient Van Es.

L'envers du décor : le Directeur TV

Pour que vous ne manquiez pas une seconde de ce sport à haute vitesse et basse altitude, Stefan Koch et son équipe travaille sans relâche pour vous montrer tout se qui se passe sur le circuit et à l'aérodrome. Son job, Directeur TV, consiste à veiller à ce que vous viviez chaque événement comme si vous étiez au premier rang...

Pour gagner ? Un rapport de 14,7/1, évidemment !

Le 6 cylindres Lycoming s'est déjà largement illustré dans le monde de la voltige de haut niveau. Mais les versions utilisées dans les avions ont été adaptées pour répondre au plus juste aux exigences du Red Bull Air Race et sont produites par l'Advanced Technology Center de Lycoming.

Les secrets de la caméra embarquée par hélico

Le succès du championnat du monde Red Bull Air Race repose sur de nombreux métiers de l'ombre, dont fait partie la réalisation des splendides prises de vues qui nous sont offertes lors des courses. Cela revient à Bas Vandenbranden, aux commandes de la caméra Cineflex embarquée en hélicoptère.

Il évoque avec Paul Bonhomme, triple champion du monde, son rôle dans ces séries et la façon dont il immortalise cette nouvelle dimension du sport mécanique...