Dernière modif tout droit sortie des tuyaux : le refroidissement à eau

Pour être au top, les gros moteurs du championnat du monde Red Bull Air Race ont besoin d'un système de refroidissement hyper efficace. Pour les 14 équipes internationales, cela constitue une éternelle gageure et d'après Jim Reed (dit « Jimbo »), Directeur technique, elles sont plusieurs à avoir adopté une nouvelle méthode.

Côté technique : Le refroidissement moteur

Jim Reed, dit « Jimbo », Directeur technique du Red Bull Air Race, nous explique les dernières mesures prises par les équipes pour être sûres de tirer les meilleures performances de leurs moteurs.

Le MX et le Red Bull Air Race

Le MX fait son apparition en Red Bull Air Race en 2006. Les Séries n'en sont qu'à leurs balbutiements et le MX2 est alors un biplace de voltige.

Aux commandes de l'Edge

L'Edge 540 fait partie du Red Bull Air Race depuis l'apparition de la discipline en 2003. Kirby Chambliss est le premier à introduire l'Edge 540 V2 en Air Race, ses concurrents suivront peu après.

Évolution des avions

Aux débuts du Red Bull Air Race en 2003, les pilotes utilisaient différents types d'avions. Pour Paul Bonhomme, on faisait « avec les moyens du bord », et ce qu'on trouvait dans les hangars suffisait pour participer à l'Air Race.

Aujourd'hui, c'est une toute autre histoire.

Côté technique : Empennage, grand ou petit format ?

Pour gagner quelques précieux millièmes de secondes, les équipes sont prêtes à tout pour réduire la traînée et améliorer leurs chronos. Après avoir testé un empennage vertical plus petit à Chiba, Yoshihide Muroya a vite remonté l'ancien, faute de temps pour s'habituer à son nouvel équipement et aux différences de maniement. 
Jim Reed (« Jimbo »), nous explique les tenants et aboutissants d'une section arrière petit format...

Côté technique : le régime moteur (RPM)

Les dernières infractions concernant le régime moteur (Revolution Per Minute, RPM) ont semé la confusion parmi les fans. 
Il est temps pour notre Directeur technique – Jim Reed, dit « Jimbo » – de nous réexpliquer pourquoi il est si important que les pilotes ne dépassent pas 2950 tours / minute.